Marche Henri IV

From Wikipedia, the free encyclopedia
Jump to: navigation, search
Vive Henri IV
King Henry IV of France.jpg
Audio sample
Vive Henri IV (instrumental)

"Marche Henri IV," alternatively "Vive Henri IV" or "Vive le roi Henri" is a popular French song celebrating King Henri IV of France (also known as Le Bon Roi Henri, "Good King Henry"). The melody comes from Thoinot Arbeau's work Orchesographie; it is the 'Branle Couppé' "Cassandre". The words to Marche Henri IV were written around 1590 and refers to the first Bourbon King of France, Henry IV (Henry III of Navarre), who had ended the Wars of Religion and restored peace to France (hence his sobriquet).

Lyrics in Renaissance French[edit]

The first verse is attributed to a certain "Du Caurroy", maître de la chapelle of François II, Charles IX, Henri III and Henri IV. In the 1770s, when the song was used in a comedy opera, a certain Charles Collé added two verses. At later dates, more lyrics were added to the song.[1][2]

(1590:) Vive Henri quatre
Vive ce Roi vaillant
Ce diable à quatre
A le triple talent
chorus
De boire et de battre
Et d'être un vert galant
De boire et de battre
Et d'être un vert galant

(1800-1899:) Au diable guerres
Rancunes et partis
Commes nos pères
Chantons en vrais amis
chorus
Au choc des verres
Les roses et les lys
Au choc des verres
Les roses et les lys

(1774:) Chantons l'antienne
Qu'on chant'ra dans mille ans
Que Dieu maintienne
En paix ses descendants
chorus
Jusqu'à c'e qu'on prenne
La lune avec les dents
Jusqu'à c'e qu'on prenne
La lune avec les dents

(1770:) Vive la France
Vive le roi Henri
Qu'à Reims on danse
En disant comme Paris
chorus
Vive la France
Vive le roi Henri
Vive la France
Vive le roi Henri

Translation[edit]

Roughly translated into English, this becomes:

Long live Henry IV
Long live this valiant king
This fourfold devil
With the three talents
Of drinking, fighting
And womanising

Later, these rather jocular lyrics were replaced with more dignified and ones which suited the French Kings during the Restoration.

The other verses translate roughly as: To hell with wars
And enmity, and spouses
Let us all together
Sing as true friends
Clink the glasses
The roses and the lilies

Let us sing the refrain
That we will sing in a thousand years:
May God maintain
His descendants in peace
Until we take the moon with our teeth (i.e. achieve the impossible)

Long live France
Long live king Henry
To Reims we dance
Singing as they do in Paris
Long live France
Long live king Henry

Lyrics in revolutionary France[edit]

Aristocrate,
Te voilà donc tondu !
Le Champ-de-Mars
Te fout la pelle au cul;
Aristocrate,
Te voilà confondu !
Aristocrate,
Te voilà confondu !

Tout's vos noirceurs
Et vos projets tissu
A la Nation
Ils pendent tous au cul !
Aristocrate,
Te voilà donc foutu !
Aristocrate,
Te voilà donc foutu !

Aristocrates,
Vous voilà dans l' bahut !
J' bais'rons vos femmes
Et vous serez tous cocus;
Aristocrates,
Je vous vois tous cornus.
Aristocrates,
Je vous vois tous cornus.

Aristocrates,
Il vous faut un repos !
Le scenis du Diable
Sera votre tombeau
Aristocrates,
Il vous faut un repos !
Aristocrates,
Il vous faut un repos !

Buvons mes frères,
A la fédération !
Le pont en vient
Avec notre union
Buvons mes frères,
A toute la Nation !
Buvons mes frères,
A toute la Nation !

N'oublions rien
Et portons à Louis
Une santé
Et à tous ses amis...
N'oublions rien
Et chérissons Louis !
N'oublions rien
Et chérissons Louis !

Lyrics in Restoration France[edit]

Fils d'Henri quatre,
O Louis ! ô mon Roi !
S'il faut se battre,
Nous nous battrons pour toi ;
En vrai diable à quatre,
Je t'en donne ma foi.

Vive Alexandre !
C'est l'ami des Bourbons ;
C'est pour nous rendre
Un roi que nous aimons,
Qu'il vient nous défendre,
Avec ses escadrons.

Bon Roi de France,
Si longtemps attendu,
La Providence
Enfin nous a rendu
La paix, l'espérance,
Cela nous est bien dû.

Toi, d'Angoulême,
Fille de tant de Rois ;
La vertu même.
Mille échos, mille voix
Disent que l'on t'aime
Comme on aime d'Artois.

Chant d'allégresse,
Chant du coeur, chant d'amour,
Redis sans cesse,
Et redis nuit et jour
Que dans notre ivresse
Nous chantons leur retour.

Later on during the Restoration, other verses were added to honor Louis XVIII:

Du fils de France
Sur nous l'étoile luit ;
C'est la clémence
Qui vers nous le conduit :
La paix le devance,
Et le bonheur le suit.

A ce bon maître
Notre coeur appartient,
Pour nous soumettre,
Par l'amour il nous tient.
Henri va renaître
Dès que Louis revient.

Elle est tarie
La source des malheurs.
O ma patrie !
Mets fin à tes douleurs ;
La main de Marie
Vient essuyer tes pleurs.

Comme Antigone,
Doux appui de son Roi,
Loin de son trône
Elle bannit l'effroi.
Du Dieu qui la donne,
France, bénit la loi.

In other works[edit]

See also[edit]

References[edit]